Mauro Uliassi

Chef

Mauro Uliassi est un chef cuisinier dans un restaurant sur la côte de Senigallia, qui dirige avec sa sœur Catia.

En fait, Mauro possède une hotte Elica installée dans son cuisine pour extraire les vapeurs avec un moteur hors-bord.
Nous sommes entrés en contact avec lui pour lui demander s'il voulait parler lorsque il crée de la cuisine d'auteur chez lui. Celui qui connaît à la fois les arts culinaires, a commencé par dire avec une grande volonté et une passion contagieuse: «Je suis un grand ami des hottes." Le reste peut-être lu ici avec une série d'anecdotes sur des goûts et des odeurs.
"Je demande toujours le meilleur de tout, en particulier en termes de hotte. Quand on cuisine, il y a trois choses fondamentales: la flamme pour la cuisson, les frigidaires pour conserver et les hottes à extraire. Les odeurs dans la cuisine sont sensationnels, mais terribles quand ils restent à la maison ".
"Ma hotte et les hottes de l'avenir doivent toujours fournir plus de la puissance d'extraction".
"Bien sûr, vous pouvez cuisiner sans une hotte, un plat n'en a pas besoin pour améliorer le goût, la hotte n'est pas directement impliqué dans le processus de cuisson à différence d'un outil comme la flamme; il est un élément externe, mais au même temps interne par la qualité de l'air que je respire dans ma maison ".
"Vous savez quand vous entrez dans une maison où il ya une mauvaise odeur... chaque fois que quelqu'un entre dans la cuisine, avant de faire quoi que ce soit, allume la hotte, même si seulement pour l'eau bouillante, pour se débarrasser de la vapeur".
"Une fois, par exemple, la hotte a inspiré ma nouvelle création de seiches grillées; ça se passe pendant que je cuisine à la maison pour ma femme et les enfants en experimentant avec des plats qui pourraient finir dans le restaurant, cette foi-ci est arrivé avec les jeunes seiches, ceux peu nettoyés qui sont accompagnés par des herbes et des oursins. Ce plat a été créé par hasard. en essayant des différentes choses pour nettoyer le sépia, mais toutes enlevaient le goût. Une fois, je me suis souvenu de la façon dont les marins utilisaient pour manger des poissons sans jamais les laver. Je les ai rincés simplement sans enlever la peau. Je les ai grillés avec leur propre foie. Il était une saveur plus authentique sans l'aide d'une technique particulière. Biensûr, je me suis débarrassé de l'odeur de la fumée avec la hotte. Ma maison est un ancien moulin du 600 que j'ai hérité de mon père, dont le rez-de-chaussée est un espace ouvert, une salle de séjour devrait dire, il est un espace de 90 mètres carrés avec deux colonnes de chêne qui soutiennent le toit depuis deux siècles. Il dispose d'une cuisine, canapé, table de salle à manger... Généralement, on a tendance à remplir les maisons, on accumule, lorsque l'espace lui-même est une valeur, est l'endroit où vous vivez, où vous respirez ".